Des formations végétales contrastées - Vice-rectorat de la Nouvelle-Calédonie

logos du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, de la République française, et du vice-rectorat


Géographie

Des formations végétales contrastées

LA CÔTE OUEST ET LA CÔTE EST

Sur la côte Ouest, le climat est assez sec. De plus, les feux de brousse ont détruit la forêt primaire. On rencontre le plus souvent les formations végétales
suivantes :

  • La mangrove se développe sur les littoraux vaseux et salés. Elle est constituée
    de palétuviers aux racines-échasses. Une faune grouillante (crabes) l’habite.
  • La savane herbeuse consiste en de vastes prairies de hautes herbes, parfois
    envahies de goyaviers, sur les plaines ou les collines.
  • La savane arborée est une prairie parsemée d’arbres. Le niaouli, arbre typique de la
    Nouvelle-Calédonie, est le plus fréquemment rencontré car il est très résistant au feu.

Sur la côte Est, la montagne est très proche de la mer et exposée aux alizés. Les versants, très arrosés, comptent de nombreuses cascades et de vastes forêts. Sur la frange littorale, des cocoteraies ont souvent été aménagées.

JPEG - 4.9 ko
La savane à niaoulis
GIF - 11.2 ko
La mangrove à palétuviers

LA CHAÎNE

Dans la Chaîne, le climat est très humide et cette zone est le plus souvent couverte de nuages. C’est ce qui explique l’existence de massifs forestiers toujours verts. Les arbres ne dépassent guère dix mètres, les nombreuses espèces qui constituent la forêt sont très différentes les unes des autres. On y trouve notamment des arbres (Houp, Kaori, Tamanou, Banians…), des fougères arborescentes et des épiphytes (lianes, fougères, orchidées). À une altitude supérieure à 800 mètres, les troncs des
arbres sont recouverts par de la mousse.

LE MAQUIS MINIER

GIF - 8.8 ko
Le maquis minier

Sur les terrains miniers, spécialement au sud de la Grande Terre, les forêts ont fortement régressé sous l’action anthropique et ne se régénèrent pas
rapidement, car le sol, pauvre en éléments nutritifs, est au contraire riche en éléments néfastes à la vie des végétaux (nickel, manganèse...). La formation
végétale dominante est alors le maquis : arbustes bas, relativement clairsemés. Les espèces sont néanmoins très nombreuses et souvent endémiques.

Mise à jour : 20 janvier 2015

Imprimer la page Modifier la taille des caractères Modifier la taille des caractères