Formation du Comité 3E (Égalité filles-Garçons) au Centre Culturel Tjibaou - Vice-rectorat de la Nouvelle-Calédonie

logos du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, de la République française, et du vice-rectorat


Éducation à l’Égalité à l’École

Formation du Comité 3E (Égalité filles-Garçons) au Centre Culturel Tjibaou

A l’occasion de la journée internationale de la fille, le 11 octobre 2018, le vice-rectorat a organisé une formation sur l’égalité filles-garçons à destination des professeurs et d’étudiants des 3 provinces, venus nombreux prendre connaissance de la politique éducative mise en place par le Projet Educatif de la Nouvelle-Calédonie, en particulier avec le Comité 3E.

S’appuyant sur les indicateurs genrés du vice-rectorat (CIO/SAIO...), des analyses du service de la vie scolaire, de la santé et du social, le vice-rectorat a rappelé toutes les actions de prévention et d’éducation à l’égalité menées en milieu scolaire pour garantir cette égalité, dont le processus de Labellisation 3E des établissements engagés avec des exemples concrets de projets scolaires, et l’indispensable partenariat avec les acteurs de la société civile.
Les institutionnels et les mouvements associatifs ont réaffirmé leur engagement à accompagner les initiatives du vice-rectorat et ont présenté des dispositifs et journées de mobilisation associant les scolaires .

Parmi les membres du Comité 3E :

  • Monsieur le Consul Général de l’Australie, a présenté la politique de lutte contre toutes les formes de violence du gouvernement australien et le concours lancé avec Monsieur le vice-recteur "Un mot pour la violence ",
  • Madame la chargée de mission de la cellule juridique du Secteur de la Condition féminine du gouvernement a décliné le plan d’action pour une reconnaissance des droits de la femme,
  • Madame la Capitaine de la Brigade de la jeune délinquance a insisté sur les droits et devoirs de chacun.e, avec un focus sur le Harcèlement,
  • une formatrice agréé en communication bienveillante a livré des clés dans la gestion des conflits,
  • la Direction de la Culture de la province Sud a décliné toutes les manifestations proposées aux scolaires sur ce sujet, interrogeant sur la place de la femme dans le paysage culturel, en particulier dans le cadre de "Collège au cinéma" et de la "quinzaine du Hip Hop" ,
  • l ’UFFDU a invité les jeunes à participer au Concours des Olympes de la Parole ,
  • les professeur.e.s , des étudiant.e.s et des artistes ont partagé leurs expériences,
  • de jeunes universitaires ont présenté leur blog "VOX", soulignant que inégalités entre les femmes et les hommes commencent dès l’enfance,
  • Madame la référente de l’UFFONC a exposé un historique des droits de la femme en Calédonie et apporté un éclairage sur la convention du CEDEF ratifiée par la Nouvelle-Calédonie en 2013.

Une journée dense et mobilisatrice qui a permis de prendre la mesure de l’implication de la communauté éducative et de ses partenaires sur ce sujet majeur.
Monsieur le vice-recteur prévoit de nommer des référents "Education à l’égalité F/G " dans tous les établissements scolaires.

Mise à jour : 19 octobre 2018

Imprimer la page Modifier la taille des caractères Modifier la taille des caractères