Prix de la réussite artistique et culturelle : "Résister au féminin par la voie des arts" - Vice-rectorat de la Nouvelle-Calédonie

logos du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, de la République française, et du vice-rectorat


Éducation à l’Égalité à l’École

Prix de la réussite artistique et culturelle : "Résister au féminin par la voie des arts"

Promotion des valeurs républicaines par la voie des arts : Le premier "Prix de la réussite artistique et culturelle" du vice-rectorat de la Nouvelle-Calédonie et de l’institut des hautes études de défense nationale en Nouvelle-Calédonie, l’IHEDN-NC.
Les élèves en première année de CAP du lycée Saint-Pierre Chanel avec leur diplôme

A la maison des combattants, vendredi 8 juillet, le "Prix de la réussite artistique et culturelle", promouvant les valeurs républicaines, a été lancé pour la première fois en Nouvelle-Calédonie par l’IHEDN, institut des hautes études de défense nationale et le service culturel du vice-rectorat sur le thème "Résister au féminin par la voie des arts" : la première édition de ce concours visait à récompenser une production artistique saluant le courage et l’engagement des femmes .

Des élèves en première année de CAP du lycée Saint-Pierre Chanel ont réalisé un clip dans le cadre d’un atelier artistique et culturel de la mission Égalité Filles -Garçons du vice-rectorat, soutenu par la direction de la culture de la province Sud et la mission aux affaires culturelles du haut-commissariat. Ce clip, sur fond d’histoire de la 2ème Guerre mondiale, honore "Sophie" résistante, rescapée des camps, qui par ses dessins dissimulés, a contribué à protéger et à sauver des juifs.

PDF - 184.9 ko
Présentation du projet "On veut vous parler d’elle" par les élèves du lycée Saint Pierre Chanel

En présence de madame Hélène Iekawe, membre du gouvernement en charge de l’éducation, et du directeur de la maison des combattants, président de l’ONAC (office national des anciens combattants) Jacques ASTAKOF, les élèves ont eu l’opportunité de rencontrer de nombreuses personnalités, dont madame la consule honoraire du Japon, le docteur Jean-Paul Caillard, fils de résistants, le président de l’amicale doyenne des anciens combattants, des directrices de structures culturelles, des présidentes d’ONG, le directeur de publication de la "Revue juridique "politique et économique de Nouvelle-Calédonie", des auditeurs IHEDN , des chefs d’établissement, des parents d’élèves.

Hélène Iekawe, membre du gouvernement en charge de l'éducation, et véronique Mollot, déléguée académique à l'éducation artistique et culturelle du vice-rectorat
Gonzague de LA BOURDONNAYE et Véronique MOLLOT

Chacun des lauréats a été récompensé par un diplôme, élaboré par Roberto Lunardo, secrétaire de la Fondation de la France Libre et le dernier roman dédicacé de Nicolas Vignoles "César d’honneur", récit d’un cinéaste, qui au terme d’une vie marquée par la fortune et la gloire, lève le voile sur ce qui a déterminé sa vie : la rafle du Vel’ d’hiv’ en juillet 1942.

Deux jeunes filles du lycée du grand Nouméa, ambassadrices du prix Goncourt des lycéens, ont elles aussi tenu à présenter leur roman coup de cœur, "Charlotte" de David Foenkinos, un portrait intime et obsessionnel de Charlotte Salomon, peintre allemande assassinée à l’âge de vingt-six ans dans un camp de concentration alors qu’elle était enceinte.

Des élèves du collège de Poya et leur professeure madame Ricquebourg, qui étudient le roman de Nicolas Vignoles, ont été associés à cet évènement et ont pu échanger avec l’ensemble des invités .
A l’issue du débat, tous les élèves ont également reçu une série d’ouvrages par la directrice de la librairie Hachette et bénéficié d’une visite privée de la maison des combattants.

Mise à jour : 23 août 2016

Imprimer la page Modifier la taille des caractères Modifier la taille des caractères