Le projet éducatif de la Nouvelle-Calédonie - Vice-rectorat de la Nouvelle-Calédonie

logos du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, de la République française, et du vice-rectorat


Le projet éducatif de la Nouvelle-Calédonie

Le projet éducatif de la Nouvelle-Calédonie

L’école calédonienne est en marche

Au terme d’une large consultation ayant associé, pendant près de dix ans, la communauté éducative, les groupes politiques, les autorités coutumières, les organisations syndicales, les fédérations de parents d’élèves ainsi que les associations et institutions, le projet éducatif a été adopté par le congrès le 15 janvier 2016 : la délibération n°106 relative à l’avenir de l’école calédonienne fixe ainsi un cadre à l’organisation de la compétence de la Nouvelle-Calédonie en matière d’enseignement, ainsi que les principales orientations retenues.

JPEG - 19.8 ko
Hélène Iekawé membre du gouvernement en charge du secteur de l’enseignement (2015-2019)

Les trois phases du Projet Éducatif

La réflexion sur la construction de l’École calédonienne a débuté il y a plus de dix ans et s’est nourrie de l’ensemble des travaux menés par les acteurs éducatifs, notamment à l’occasion du Grand Débat sur l’avenir de l’École calédonienne qui a eu lieu entre 2010 et 2011.

Elle a aussi pris appui sur les actions engagées par les collectivités depuis le dernier transfert de compétences et sur les expériences ou modèles éducatifs d’autres pays. Le processus s’est déroulé sur plus de 18 mois. Le recours à une plateforme collaborative accessible à plus de 500 personnes a permis à chaque acteur d’intervenir directement.

C’est au cours de la troisième phase d’écriture que la délibération n°106 relative à l’avenir de l’École calédonienne a été adoptée au Congrès, le 15 janvier 2016, après avoir notamment été présentée et discutée au conseil consultatif des 1er et 2nd degrés ainsi qu’aux trois commissions de l’enseignement des provinces.

La délibération 106 constitue désormais la feuille de route de l’ensemble de la communauté éducative et fixe les grands principes de l’École calédonienne.

Les quatre ambitions de l’École calédonienne

Dès la rentrée de 2016, les valeurs de l’École calédonienne et ses grandes ambitions ont été communiquées aux parents, aux écoles et aux établissements scolaires. Ces derniers actualisent leurs projets en conséquence. Les quatre grandes ambitions de l’école sont les suivantes :

  • Développer l’identité de l’ École calédonienne pour favoriser le vivre ensemble : renforcer l’engagement des élèves dans la vie de l’établissement, ancrer le service civique, valoriser l’enseignement de la culture et des langues kanak...
  • Prendre en compte la diversité des publics pour favoriser la réussite de tous : offrir un socle commun de connaissances et de valeurs, adapter le fonctionnement de l’École aux élèves dans leur diversité, donner des moyens supplémentaires aux établissements en difficulté...
  • Créer un environnement de travail favorable, pour un meilleur épanouissement de l’élève au sein de l’École : adapter les rythmes scolaires, éduquer à la santé et au développement durable, valoriser les activités physiques...
  • Ouvrir l’École sur la région Océanie et le monde, pour répondre aux défis du XXIe siècle  : favoriser l’essor du numérique à l’école, développer les partenariats avec le monde du travail, développer les partenariats dans la région...

La charte d’application des orientations de politique éducative de la Nouvelle-Calédonie

Les actions sont regroupées par année, classées par objectif dans chacune des 5 parties définies, selon qu’elles relèvent de l’une des 4 ambitions de l’École ou de sa gouvernance.

La Charte d’application comprend également le protocole d’accord État-Nouvelle-Calédonie signé le 26 octobre 2016 pour la mise en œuvre de la politique éducative calédonienne sur la période 2017/2019. Cet accompagnement se traduit notamment par la mise à disposition de 75 postes supplémentaires et de moyens humains et financiers importants consacrés aux équipements pédagogiques, à la formation des enseignants et à l’accompagnement éducatif.

Enfin, les partenaires institutionnels s’engagent dans la Charte. Un certain nombre de collectivités ont déjà répondu à l’appel en établissant un état des lieux de leurs besoins et de leurs projets, en lien avec les actions proposées. Le travail se poursuit et constitue un des axes importants de la mise en œuvre du projet éducatif avec pour objectif que les communes et les provinces se l’approprient selon leurs problématiques. Charte d'application de la délibération N°106 du 15 janvier 2016

Mise à jour : 24 juin 2019

Imprimer la page Modifier la taille des caractères Modifier la taille des caractères