Prévention de la radicalisation en milieu scolaire - Vice-rectorat de la Nouvelle-Calédonie

logos du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, de la République française, et du vice-rectorat


Climat scolaire

Prévention de la radicalisation en milieu scolaire

REPÉRAGE, SIGNALEMENT ET SUIVI DES JEUNES EN RISQUE DE BASCULEMENT DANS LA RADICALISATION

La politique de prévention de la radicalisation repose sur 5 axes : la prévention, le repérage et le signalement, le suivi des jeunes en voie de radicalisation scolarisés, la formation et la recherche.


En Nouvelle-Calédonie, le vice-rectorat dispose

d’un référent radicalisation,

Le secrétaire général du vice-rectorat de la Nouvelle-Calédonie,
Secrétaire général des enseignements

ce.sg@ac-noumea.nc

« Par radicalisation, on désigne le processus par lequel un individu ou un groupe adopte une forme violente d’action, directement liée à une idéologie extrémiste à contenu politique, social ou religieux, qui conteste l’ordre établi » (Fahrad KHOSROKHAVAR).

REPÉRAGE ET SIGNALEMENT DES JEUNES

La radicalisation n’est pas exclusive au terrorisme islamiste mais intègre tout type d’idéologie, religieuse ou non, qui conduit l’individu à choisir l’action violente, au nom des croyances auxquelles il adhère sans compromission possible, engagement terroriste contre les autres membres de la société dont il rejette, inconditionnellement, les valeurs et le mode de vie. On parle ainsi de processus de radicalisation, par paliers avec adhésion et rupture avec l’environnement habituel.

La radicalisation apparaît comme un phénomène profondément lié à l’exploitation de conflits d’identité, fragilités renforcées par des ruptures (scolaire, familiale, histoire personnelle…).

Un livret pour aider à « repérer la radicalisation » a été diffusé aux professionnels : diffusé en janvier 2015, puis de nouveau en novembre 2015 à tous les chefs d’établissement, cet outil appelle les personnels à une attention particulière envers des élèves en risque dont on peut repérer des signes de basculement dans la radicalisation (diagnostic en commun pour aboutir à un faisceau d’indices probants qui peut justifier un signalement) et rappelle la procédure de signalement.

SUIVI DES JEUNES

Il est choisi une approche socio-éducative qui prenne en charge le jeune dans sa globalité ainsi que sa famille ou ses proches. Des cellules de veille dans les établissements scolaires sont mises en place.
Pilotées par le chef d’établissement, elles travaillent en lien avec le référent académique « radicalisation » et la cellule vice-rectorat pour assurer une continuité scolaire et une réinsertion par l’école.

PROCÉDURE DE SIGNALEMENT D’UN ÉLÈVE EN VOIE DE RADICALISATION

Vous trouverez ci-dessous, la procédure de signalement d’un élève en voie de radicalisation.

PDF - 278.3 ko
Prévention de la radicalisation en milieu + procédure de signalement

Mise à jour : 24 mars 2017

Imprimer la page Modifier la taille des caractères Modifier la taille des caractères