La transformation de la voie professionnelle en Nouvelle-Calédonie - Vice-rectorat de la Nouvelle-Calédonie

logos du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, de la République française, et du vice-rectorat


La transformation de la voie professionnelle

La transformation de la voie professionnelle en Nouvelle-Calédonie

Une réforme aux contours spécifiques à la Nouvelle-Calédonie, mais néanmoins connectée aux réformes des voies générales, technologiques et professionnelles de métropole.
La transformation de la voie professionnelle se fait de manière progressive sur 3 ans, de 2019 à 2021.

PDF - 1.6 Mo
Téléchargez le fascicule "Transformation de la voie Pro"
Fascicule à destination des élèves et de leurs parents

Les objectifs de la réforme

  • Augmenter les taux de réussite en CAP et en baccalauréat professionnel
  • Rééquilibrer l’offre de formation (filières métiers)
  • Former aux métiers d’avenir.

De nouvelles manières d’apprendre

De nouvelles manières d’apprendre, plus concrètes et tournées vers le monde professionnel :

  • Chaque année, des périodes de formation en milieu professionnel.
  • Des enseignements professionnels, au lycée sur plateaux techniques.
  • La co-intervention  : Les professeurs d’enseignements généraux (français, mathématiques) et les professeurs d’enseignement professionnel assurent des cours ensemble pour vous permettre de travailler les enseignements généraux directement en lien avec le métier.
  • Le chef-d’œuvre : Tout au long de l’année, les élèves réalisent un projet, individuel ou collectif, qui met en œuvre les savoirs et les gestes du métier qu’ils ont acquis. Il est présenté devant un jury en fin de terminale.

Un accompagnement renforcé

Un accompagnement renforcé des élèves dans les apprentissages et dans l’orientation :

  • Une individualisation des rythmes et des parcours : des CAP 1, 2 ou 3 ans, Bac Pro à durées variables et une dynamique de FTVL (formation tout au long de la vie). 
  • Un accompagnement et un suivi individualisé : projet d’orientation, aide personnalisée…

Une diversification des parcours

Une diversification des parcours et des modalités de formations :

  • Des parcours plus progressifs grâce à des classes de seconde par familles de métiers : les élèves choisissent un secteur d’activité en fin de 3ème, puis choisissent leur spécialité de baccalauréat à la fin de la 2de, avec une meilleure connaissance des métiers ;
  • Des modules capitalisables, articulés avec les diplômes nationaux et un mixage des publics.
  • Un partenariat renouvelé avec les entreprises.
  • Une identité professionnelle des lycées plus affirmée (lisibilité/cohérence des parcours).

Un dispositif gagnant-gagnant pour l’ensemble des acteurs

Une amélioration de la performance globale quant à/au : 

  • Parcours de l’élève : scolarité ->insertion professionnelle.
  • la qualité de la relation de l’élève avec les enseignants / la qualité de vie au sein des établissements.
  • la réalité d’un établissement porteur de valeurs sociétales : promotion de l’excellence (culture, fierté professionnelle), savoirs être ; savoirs faire…

Une transformation de la relation élève-enseignant traduisant :

  • une confiance restaurée dans une école bienveillante ; des enseignants renforcés dans leurs missions d’accompagnement et de conseil.
  • un sens donné aux apprentissages par des pratiques pédagogiques motivantes, impliquant et responsabilisant les élèves (projets).
  • la prise en compte de la diversité des élèves
  • une éducation partagée entre les familles et le lycée.

Toutes les vidéos sur les nouveautés du lycée et du baccalauréat

Parcourez la playlist vidéo pour connaitre le sens général de la réforme du lycée professionnel (vidéo de M. Blanquer, ministre de l’Éducation nationale) et son adaptation à la Nouvelle-Calédonie (vidéos de M. Ringard-Flament, vice-recteur de la NC 2016-2019) :

Mise à jour : 24 mai 2019

Imprimer la page Modifier la taille des caractères Modifier la taille des caractères