logo de la marianne

 

Vous êtes dans la rubrique: Accueil > Les programmes > Spécialité ses en terminale
Programme de spécialité en terminale ES

dernière modification le :2 octobre 2009

 

Retrouvez une sélections de cours de spécialité et d’exercices interactifs dans la rubrique " réviser les SES"

Programme

ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ EN SES Programme officiel de l’enseignement de spécialité applicable à partir de la rentrée 2003 Document publié au BO N°7. Hors-série du 3 octobre 2002

TABLE DES MATIERES.

INTRODUCTION

LES THEMES :

- 1. PROGRES TECHNIQUE ET EVOLUTION ECONOMIQUE
- 2. DIVISION DU TRAVAIL ET EXTENSION DES MARCHES
- 3. SOUS-EMPLOI ET DEMANDE
- 4. ÉGALISATION DES CONDITIONS ET DEMOCRATIE
- 5. CONFLITS DE CLASSE ET CHANGEMENT SOCIAL
- 6. LIEN SOCIAL ET INTEGRATION
- 7. ÉCHANGE INTERNATIONAL ET CROISSANCE
- 8. LA RATIONALISATION DES ACTIVITES SOCIALES

PRESENTATION

Conformément aux objectifs généraux de l’enseignement de sciences économiques et sociales, l’enseignement de spécialité vise à appronfondir l’étude de certains des thèmes du programme obligatoire à partir de la découverte de textes de quelques-uns des auteurs qui ont joué un rôle essentiel dans le développement des sciences sociales. En aucun cas il ne s’agit de mener une étude exhaustive des travaux des auteurs retenus. Seule une problématique caractéristique de la pensée de chacun d’entre eux et en rapport avec le programme du tronc commun est retenue. Les contenus de cet enseignement ne sauraient donc être confondus avec un enseignement du type "histoire de la pensée"[...]

INTRODUCTION

L’introduction n’est centrée sur aucun auteur. Elle se donne pour objectif de préciser quelques concepts que les élèves auront à manier durant l’année d’enseignement de spécialité (sciences, sciences sociales, théorie, concept, paradigme). Elle n’a pas vocation à constituer, en tant que telle, le support d’une évaluation au baccalauréat.

1. Progrès technique et évolution économique

"Capital, investissement et progrès technique" Joseph Schumpeter

JPG - 1.8 ko
CONCEPTS QUE LES ÉLÈVES DOIVENT CONNAÎTRE ET SAVOIR UTILISER ACTUALITÉ DE LA PENSÉE DE L’AUTEUR ET PROLONGEMENT
innovation, entrepreneur, cycle long, destruction créatrice, rente de monopole, profit, capitalisme, capitaliste Recherche développement (R&D), taille des entreprises, irrégularité de la croissance

Indications complémentaires On retiendra de Schumpeter l’idée que l’évolution consiste en deux types distincts mais étroitement liés de phénomènes : la croissance et le développement, quand ce dernier est défini comme ce change¬ment qualitatif "spontané et discontinu" induit par le processus économique. On s’attachera à mettre en valeur le rôle que Schumpeter attribue à la figure de l’entrepreneur et aux formes imparfaites de la concurrence. On montrera également le lien qu’il établit entre les innovations et le caractère cyclique d’une évolution économique rythmée par le processus de destruction créatrice, mais se soldant par un accroissement de la richesse. L’actualité des analyses de Schumpeter et ses prolongements contemporains seront étudiés en s’interrogeant sur l’importance de la R&D, les effets de la taille des entreprises sur l’innovation et sur la persistance de cycles économiques liés aux changements technologiques.

2. Division du travail et extension des marchés

"Travail et emploi ; organisation du travail et croissance" Adam Smith

JPG - 2.9 ko
CONCEPTS QUE LES ÉLÈVES DOIVENT CONNAITRE ET SAVOIR UTILISER ACTUALITÉ DE LA PENSÉE DE L’AUTEUR ET PROLONGEMENT
Extension des marchés et division du travail, organisation Nouvelles formes d’organisation du travail, ouverture des marchés

Indications complémentaires On retiendra de Smith son analyse des sources et effets de la division du travail dans le contexte d’une économie de marché. On étudiera comment, selon lui, la division du travail accroît la richesse et comment un élargissement des marchés, que cette création de richesse entraîne, permet d’approfondir la division du travail. On soulignera deux de ses observations : celle suivant laquelle la division du travail, quand l’expansion des marchés le permet, conduit à l’établissement de nouveaux flux d’échanges, et celle suivant laquelle le changement technologique est endogène dans la mesure où c’est la division du travail qui conduit à l’amélioration des techniques. L’actualité des analyses de Smith et ses prolongements contemporains seront étudiés en s’interrogeant sur les formes actuelles de la division du travail dans l’entreprise et entre les entreprises, et leur articulation avec les conditions de concurrence et d’ouverture des marchés.

3. Sous-emploi et demande

« Travail et emploi ; croissance, progrès technique et emploi » John Maynard Keynes

JPG - 2.5 ko
CONCEPTS QUE LES ÉLÈVES DOIVENT CONNAITRE ET SAVOIR UTILISER ACTUALITÉ DE LA PENSÉE DE L’AUTEUR ET PROLONGEMENT
Demande effective, taux de salaire réel et nominal, chômage involontaire Causes du chômage, rôle de la demande et des salaires

Indications complémentaires La mise en perspective historique des travaux de Keynes permettra de rappeler aux élèves que la gravité des crises dans l’entre deux guerres a activé des recherches qui conduisent à souligner l’instabilité de la croissance et le risque de stagnation, en opposition aux thèses libérales de l’époque. On montrera que, dans ce contexte historique, l’analyse de l’équilibre de sous-emploi proposée par Keynes représente un renouvellement théorique majeur. On s’interrogera sur la nature et la portée de la critique keynésienne de l’économie "classique". À cet effet, les notions de chômage involontaire, de salaire réel et nominal seront examinées. On montrera que la problématique keynésienne inverse l’approche traditionnelle du fonctionnement de l’économie par la place qu’elle accorde à la demande effective. On amènera les élèves à repérer comment et dans quelles conditions une action de stimulation de la demande effective peut agir sur la réduction du chômage. On pourra s’interroger sur les limites qu’impose à l’analyse le fait de s’en tenir à une problématique dite de courte période qui minore l’importance des conditions d’offre. L’actualité des analyses de Keynes et ses prolongements contemporains seront étudiés en s’interrogeant sur le niveau et les formes actuelles du chômage dans les pays développés. La discussion portera sur l’influence de la demande globale et donc des revenus disponibles, notamment salariaux, sur l’activité, sans négliger le fait que les salaires sont à la fois un revenu et un coût.

4. Égalisation des conditions et démocratie

"Stratification sociale et inégalités" Alexis de Tocqueville

JPG - 2.4 ko
CONCEPTS QUE LES ÉLÈVES DOIVENT CONNAÎTRE ET SAVOIR UTILISER ACTUALITÉ DE LA PENSÉE DE L’AUTEUR ET PROLONGEMENT
Liberté/égalité, individualisme, despotisme démocratique, tyrannie de la majorité Représentation politique, société démocratique et uniformisation des comportements, opinion publique

Indications complémentaires On retiendra de Tocqueville que l’avènement des sociétés démocratiques n’est pas qu’un phénomène politique : c’est une transformation qui concerne aussi et surtout la société civile. Le processus fondamental est l’égalisation des conditions dont le principe s’oppose à I’organisation juridique (ordres ou castes) des sociétés d’Ancien régime. On retiendra que l’homogénéisation comme l’avancée vers l’égalité ne sont que des tendances dont l’appréhension empirique n’est possible qu’à long terme. Les corollaires de cette égalisation sont une mobilité sociale croissante et une réduction des écarts entre catégories sociales "extrêmes". Le risque est alors celui de l’indifférence aux affaires publiques. Comme par ailleurs, les indi¬vidus se trouvent dotés de statuts proches, il peut devenir très difficile de résister à la tyrannie de la majorité. L’actualité des analyses de Tocqueville et ses prolongements contemporains seront étudiés en s’interrogeant sur la montée de l’abstentionnisme, l’importance croissante de l’opinion publique médiatisée dans le processus démocratique, la professionnalisation de la représentation politique, la tendance au repli sur la sphère privée.

5. Conflits de classe et changement social

"Conflits et mobilisation sociale" Karl Marx

JPG - 3 ko
CONCEPTS QUE LES ÉLÈVES DOIVENT CONNAÎTRE ET SAVOIR UTILISER ACTUALITÉ DE LA PENSÉE DE L’AUTEUR ET PROLONGEMENT
Lutte de classe, conscience de classe, rapports de production, forces productives, plus-value, exploitation, modes de production, capital Classes sociales, nouveaux mouvements sociaux

Indications complémentaires La mise en perspective historique des travaux de Marx permettra de rappeler aux élèves les ruptures profondes induites par la révolution industrielle dans les structures économiques et sociales aussi bien que dans les conditions de vie et de travail. On soulignera que les concepts forgés par Marx (rapports de production, forces productives, plus-value, classes sociales) offrent une grille de lecture de ces transformations en concentrant l’attention sur la question ouvrière et en proposant une analyse du conflit de classes comme source du changement social. L’actualité des analyses de Marx et ses prolongements contemporains seront étudiés en s’interrogeant sur l’évolution des enjeux des luttes et des conflits sociaux. L’analyse en termes de classes sociales a pu sem¬bler perdre de sa pertinence face à ce qu’il est convenu d’appeler "exclusion", tandis que continuait de s’affirmer l’idée d’une tendance iné¬luctable à la "moyennisation" des sociétés occidentales. La permanence de la précarité de l’emploi, le maintien voire l’augmenta¬tion des inégalités de revenus ont, cependant, conduit au retour des ap¬proches théoriques et empiriques mettant en question l’inéluctabilité de la moyennisation ainsi que la marginalisation des conflits du travail.

6. Lien social et intégration

"Intégration et solidarité" Émile Durkheim

JPG - 2 ko
CONCEPTS QUE LES ÉLÉVES DOIVENT CONNAITRE ET SAVOIR UTILISER ACTUALITÉ DE LA PENSÉE DE L’AUTEUR ET PROLONGEMENT
Fait social, division du travail social, solidarité mécanique, solidarité organique, anomie, conscience collective Cohésion sociale, exclusion sociale, intégration par le travail

Indications complémentaires On retiendra de Durkheim l’idée d’une division sociale du travail qui unit les individus dans des domaines aussi divers que l’économie, la famille, la politique. On présentera pour cela les deux grandes formes de solidarité, "mécanique" et "organique", les mécanismes qui expliquent le passage de l’une à l’autre et les moyens de les repérer. On insistera, à ce propos, sur l’importance du droit. On précisera les différentes situations dans lesquelles la division du travail selon Durkheim cesse d’engendrer de la solidarité. On soulignera l’importance des groupes intermédiaires qui permettent de limiter la division du travail anomique en définissant des règles et en contenant ainsi les égoïsmes individuels. L’actualité des analyses de Durkheim et ses prolongements contemporains seront étudiés en s’interrogeant sur la relation entre l’intégration et le travail comme dimension majeure du lien social. On remarquera l’importance d’un contexte caractérisé par un chômage durable et une mise en question du salarial. On pourra également s’interroger sur le maintien, voire le renforce¬ment des formes de solidarité mécaniques dans les sociétés contemporaines.

7. Échange international et croissance

"Internationalisation des échanges et mondialisation" David Ricardo

JPG - 2.3 ko
CONCEPTS QUE LES ÉLÉVES DOIVENT CONNAÎTRE ET SAVOIR UTILISER ACTUALITÉ DE LA PENSÉE DE L’AUTEUR ET PROLONGEMENT
Avantage comparatif, commerce inter branche, spécialisation internationale, libre échange Politiques commerciales, rendements d’échelle croissants, commerce intra-branche

Indications complémentaires On retiendra de Ricardo le rôle de l’échange international dans le développement économique à partir de la théorie de l’avantage comparatif que l’on distinguera de la théorie des avantages absolus d’Adam Smith. On présentera ainsi le principe des gains mutuellement avantageux dans l’échange international et le rôle quelque le commerce international pour repousser les limites de la croissance et empêcher la convergence vers un état stationnaire. On montrera comment cette théorie est élaborée en retenant le cadre des nations, la structure inter branche de leur commerce extérieur et l’absence de mobilité des facteurs entre elles. L’actualité des analyses de Ricardo et ses prolongements contemporains seront étudiés en s’interrogeant sur les conséquences de 1’importance croissante des firmes transnationales, le développement d’un commerce international intra-branche et la forte mobilité des capitaux à l’échelle planétaire. Ces interrogations permettront de montrer comment les avantages comparatifs peuvent être « construits » et de souligner ainsi la portée générale de la théorie de Ricardo.

8. La rationalisation des activités sociales

La rationalisation des activités sociales : Max Weber

JPG - 2.3 ko
CONCEPTS QUE LES ÉLÈVES DOIVENT CONNAÎTRE ET SAVOIR UTILISER ACTUALITÉ DE LA PENSÉE DE L’AUTEUR ET PROLONGEMENT
Action sociale, rationalité en finalité, rationalité en valeur, bureaucratie, désenchantement du monde Rationalité limitée

Indications complémentaires L’étude de la rationalisation des activités sociales à partir de l’œuvre de Weber n’est pas rattachée à un chapitre particulier du programme de terminale. Le caractère transversal du thème permet de la présenter aussi bien en début d’année (par exemple comme complément à l’introduction au programme de tronc commun) qu’en fin de parcours. Dans le cadre de leur liberté pédagogique, les professeurs pourront également l’étudier en liaison avec la question du développement économique ou avec la question de l’organisation du travail, voire avec la question de la mondialisation (comme nouvelle étape de la rationalisation des activités). On retiendra de Weber l’idée que les sociétés occidentales sont caractérisées par un processus de rationalisation des activités humaines dans tous les domaines (économiques, sociaux et politiques). On précisera la signification du concept de rationalité en distinguant la rationalité en finalité et la rationalité en valeur. On pourra illustrer ce mouvement de rationalisation à partir du développement de l’esprit du capitalisme"comme recherche rationnelle dit gain et à partir de l’étude de la bureaucratie comme mode d’organisation légale et rationnelle. L’actualité des analyses de Weber et ses prolongements contemporains seront étudiés en s’interrogeant sur la permanence des débats sur la bureaucratie (qui ne caractérise pas les seules organisations publiques). Dans cette perspective, on pourra présenter la thèse sur le cercle vicieux de la bureaucratie. On pourra montrer aussi comment le concept de rationalité en valeur permet de rendre compte d’un certain nombre de mobilisations collectives (autre lien possible avec le programme de tronc commun). On s’interrogera enfin sur le renouvellement des réflexions sur la rationalité en présentant le concept de rationalité limitée.

imprimer cette page

 

 

Dans la même rubrique
Spécialité ses en terminale
Enseignement de spécialité " Economie approfondie" rentrée 2013
Enseignement de spécialité "Sciences sociales et politiques" rentrée 2013
Programme de spécialité en terminale ES

 

 

 

  Mentions légales - plan - Nous contacter - Rechercher