La rentrée scolaire 2021 - Vice-rectorat de la Nouvelle-Calédonie

logos du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, de la République française, et du vice-rectorat


La rentrée scolaire 2021

La rentrée scolaire 2021

Les conditions de rentrée

  • Des effectifs élèves
    Pour la rentrée scolaire 2021, 65 980 élèves sont attendus de la maternelle au lycée (y compris l’agriculture) dont 26 340 élèves dans le premier degré public, 22 898 élèves dans le second degré public, 7 415 élèves dans le premier degré privé, 8 902 élèves dans le second degré privé et 425 élèves dans le privé hors contrat.
  • Les moyens financiers consacré en 2021 à l’enseignement secondaire public, primaire et secondaire privé en Nouvelle-Calédonie
    En 2020, le total des crédits alloués par l’État et la Nouvelle-Calédonie à l’enseignement secondaire public et à l’enseignement privé (primaire et secondaire) s’est élevé à 53,9 milliards de F CFP.
    La Nouvelle-Calédonie a consacré 4,1 milliards pour l’investissement et le fonctionnement. L’État assure le financement de la masse salariale des personnels pour 48,1 milliards (dans le cadre de la mise à disposition globale et gratuite) ainsi que les dépenses de fonctionnement liées aux charges non transférées (certifications, examens, formations) pour 1,7 milliard.

Les priorités 2021

La mise en œuvre des textes relatifs à l’enseignement primaire

La délibération n°127 du 13 janvier 2021 organise l’enseignement du premier degré et définit le socle commun de connaissances de compétences et de valeurs ainsi que les programmes d’enseignement de la Nouvelle-Calédonie. Il s’agit de compléter les actions prévues au titre du projet éducatif de la Nouvelle-Calédonie.

L’année 2021 doit donc être considérée comme une année de transition et de prise en compte de ces évolutions. L’ensemble des modifications est précisé dans un vadémécum qui est disponible sur le site de la DENC (www.denc.gouv.nc).

La maîtrise des fondamentaux en mathématiques et en français à l’école et au collège

La prévention de l’illettrisme et de l’innumérisme demeure une priorité. Apprendre aux jeunes calédoniens à dire, lire, écrire mais aussi compter, calculer, raisonner est indispensable pour leur avenir, leur épanouissement et leur insertion dans la société.

Les évaluations montrent l’impact positif du travail engagé depuis plusieurs années dans le domaine de la maîtrise de la langue française. Il s’agit désormais de compléter cet effort par des actions renforcées dans le domaine des mathématiques.

De nombreuses formations sont proposées dans le cadre du plan annuel de formation des enseignants du primaire et du secondaire afin d’améliorer leurs compétences d’enseignement dans ce domaine.

Le dispositif « Devoirs Faits » au collège ainsi que l’enseignement complémentaire dans les écoles offrent aux élèves la possibilité de renforcer leurs compétences dans les domaines fondamentaux des mathématiques et du français.

La prévention du décrochage scolaire et le retour en formation

La prévention du décrochage scolaire est une priorité pour les établissements scolaires sous trois axes opérationnels :

  • Prévenir : en accentuant le travail d’accompagnement des élèves (« devoirs faits », stage de préparation aux examens…). Une attention particulière est portée au bien être des élèves et des personnels pour diminuer l’absentéisme (première source de décrochage).
  • Intervenir : à travers les dispositifs de suivi, les dispositifs relais ou les partenariats (associations, communes, provinces). Le partenariat avec les familles est renforcé.
  • Remédier : la communication sur le droit au retour en formation est accentuée. Des dispositifs passerelles sont proposés (MOREA : module de repréparation à l’examen par alternance) pour accompagner les élèves refusés à l’examen.

La mobilisation des services de l’orientation est renforcée sur cet axe de travail : les psychologues de l’éducation nationale sont centrés prioritairement sur les publics les plus fragiles des établissements, une veille constante sur les élèves en risques de décrochage et une participation accrue aux outils de suivi, dispositifs et actions préventives et adaptatives.

Au sein de l’enseignement agricole, les Maison Familiales Rurales (MFR) conduisent, en relation avec les collèges, une pédagogie adaptée aux élèves en difficulté ou en décrochage, basée sur l’alternance avec les milieux professionnels de leur territoire (dispositif d’initiation aux métiers en alternance DIMA).

Une attention particulière est portée au repérage et au suivi des sortants sans qualification : sortie du système scolaire en cours de cycle et des élèves en échecs aux examens. Déjà prévu par les dispositions ordinaires mais peu mobilisé par le public, le retour en formation initiale est facilité par l’instauration d’un « guichet unique », actif tout au long de l’année, constitué d’un maillage de proximité de l’ensemble du réseau des établissements du second degré public et privé, collège et lycée, pour satisfaire un premier accueil des jeunes qui souhaitent reprendre une formation. Une synergie avec les partenaires institutionnels de l’insertion permettra un spectre plus large dans les réponses à apporter.

La scolarisation des élèves en situation de handicap et à besoins éducatifs particuliers

Le projet éducatif de la Nouvelle-Calédonie a inscrit dans la première de ses quatre ambitions, une prise en compte de la diversité des enfants, pour favoriser la réussite de tous.
Il s’agit de :

  • garantir la réussite de tous les élèves par l’acquisition, par chacun, du socle commun ;
  • adapter le fonctionnement de l’École à la diversité des élèves en :
    • créant un parcours de formation et d’orientation sur mesure ;
    • attribuant des aides personnalisées et individualisées aux élèves les plus fragiles,
    • accordant une attention particulière aux enfants en situation de handicap ;
  • promouvoir une École inclusive :
    • refondre les textes sur l’adaptation scolaire et la scolarisation des élèves présentant des besoins éducatifs particuliers de l’école primaire au lycée,
    • s’appuyer sur les avancées impulsées par les réformes du système éducatif calédonien.

À la rentrée 2021, 822 élèves sont attendus en SEGPA (+9%) et 418 en ULIS (+26%).
L’accompagnement des élèves en situation de handicap se renforce par l’ouverture de neuf ULIS (unités localisées pour l’inclusion scolaire) et deux CLIS (classes pour l’inclusion scolaire).
Cela porte à 40 le nombre d’ULIS (dont 7 ULIS PRO) et à 30 le nombre de CLIS.
Au-delà de ces 70 unités-classes d’accueil, l’inclusion des élèves en situation de handicap est également assurée en milieu ordinaire lorsque les conditions favorables à cette scolarisation sont réunies.

Le climat scolaire : agir et vivre ensemble

Notre école, républicaine et océanienne, doit être un creuset démocratique, où toutes les communautés vivant en Nouvelle-Calédonie se côtoient et se découvrent dans le respect les unes des autres. Pour construire ce « vivre et agir ensemble » et permettre à nos élèves de s’ouvrir sur leur environnement et le monde, la valorisation de toutes les cultures présentes en Nouvelle-Calédonie sera promue au cœur des enseignements ainsi qu’une ouverture sur le monde à commencer par la connaissance de notre environnement proche, notamment de la culture anglo-saxonne.

Priorité sera donnée au cadre de vie des élèves et au déploiement de la démarche ABMA : aller bien pour mieux apprendre. Ce dispositif, expérimenté depuis 2016, a été déployé dans des établissements volontaires. Ainsi en 2020, 10 établissements (2 lycées, 8 collèges) étaient engagés dans la démarche, ils seront au nombre de 15 en 2021.

Pour en savoir plus : consultez la page ABMA, Aller Bien Pour Mieux Apprendre.

La politique de santé scolaire

Volet stratégique :
À la suite de la délibération fixant les orientations générales de la politique de promotion de la santé en milieu scolaire votée en décembre 2019, une équipe projet du vice-rectorat de la Nouvelle-Calédonie en partenariat avec l’ensemble des partenaires concernés, a réalisé un état des lieux des politiques de santé et sociale mises en œuvre en milieu scolaire.

Ce diagnostic partagé, sera un outil d’aide à la décision pour :

    • définir les périmètres du champs d’action de la politique de promotion de la santé en milieu scolaire ;
    • préciser les objectifs opérationnels de la politique de promotion de la santé en milieu scolaire.

Ce cadre permettra à l’équipe projet de mobiliser à nouveau l’ensemble des acteurs et partenaires afin de proposer un dispositif de suivi sanitaire et social scolaire des élèves, un dispositif d’éducation à la santé et un dispositif d’observation de la santé et de la situation sociale des élèves.

Volet opérationnel dans les établissements scolaires :
Au regard des résultats du baromètre santé jeune, et des remontées des acteurs de terrains, l’accent sera mis sur les questions de santé sexuelle et affective et de santé mentale, deux préoccupations majeurs pour les adolescents de Nouvelle-Calédonie.

L’éducation à l’égalité à l’école

L’éducation à l’égalité à l’école (3E) est promue avec la mise en place d’actions de sensibilisation et la poursuite de la labellisation 3E d’établissements ou d’écoles, conformément à l’ambition portée par le projet éducatif de la Nouvelle-Calédonie. Cette éducation s’inscrit dans la priorité affirmée de faire de la lutte contre les violences faites aux femmes la grande cause territoriale.

À ce titre le vice-recteur, directeur général des enseignements a signé la charte d’engagement "Agir ensemble pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes" avec toutes les autorités institutionnelles.

La labellisation 3E des établissements se poursuit. Elle est attribuée au regard du respect d’un cahier des charges exigeant, fondé sur une vingtaine de critères, visant à traduire par des actions concrètes la lutte contre les stéréotypes de genre et l’égalité filles-garçons en droit, devoir et dignité.

À la rentrée 2021, 32 collèges ou lycées se sont vus attribuer le label par le comité 3E qui rassemble, sous l’égide du vice-rectorat, de très nombreux partenaires et associations.
https://www.ac-noumea.nc/spip.php?rubrique233

L’éducation au développement durable

La labellisation des Établissement en Démarche de Développement Durable (E3D) sera encore et toujours encouragée. Il s’agit d’accompagner les écoles, collèges et lycées à s’engager et à évoluer dans une démarche globale de développement durable, à travers les enseignements délivrés et le mode de fonctionnement de l’établissement (énergie, eau, déchets...) en lien avec les politiques territoriales.

Conformément aux dispositions nationales, la mise en place des éco-délégués au sein des établissements a débuté à la rentrée 2020, et sera accentuée en 2021. Les éco-délégués volontaires participent à la vie de l’établissement en étant force de propositions, et bénéficient du réseau de partenaires constitué par la Délégation Académique à la Culture Scientifique et Technique et à l’Education au Développement Durable (DACST-EDD), ancrant l’EDD dans la réalité du territoire et permettant de proposer aux établissements de la réactivité face à l’actualité, ainsi que des supports pédagogiques locaux et contextualisés

La poursuite des réformes en cours

La réforme du lycée

La réforme du lycée entre dans sa dernière étape et concerne cette année la classe de terminale et le nouveau baccalauréat.
Elle a pour objectifs une meilleure préparation à l’enseignement supérieur et une orientation mieux accompagnée.

Les séries générales (S, ES et L) disparaissent au profit d’enseignements de spécialité au choix des élèves (trois enseignements de spécialité en première, deux en terminale) qui complètent un socle d’enseignements généraux communs (français, histoire-géographie, philosophie, éducation physique et sportive, langues vivantes, enseignements scientifiques).

Les séries technologiques sont rénovées avec également un socle d’enseignements communs à toutes séries : « sciences et technologies de la santé et du social (ST2S) », « sciences et technologies de laboratoire (STL) », « sciences et technologies du design et des arts appliqués (STD2A) », « sciences et technologies de l’industrie et du développement durable (STI2D) », « sciences et technologies du management et de la gestion (STMG) », « sciences et technologies de l’hôtellerie et de la restauration (STHR) ». Les spécialités de ces séries sont bâties sur un socle d’enseignements communs à toutes les séries.

Les éléments structurants de la réforme sont :

  • Une personnalisation des parcours
    • un bloc d’enseignements généraux (15h), véritable socle d’une culture commune, humaniste et scientifique, ouvert aux enjeux de l’avenir ;
    • des enseignements de spécialité à raison de 12h (trois en première, deux en terminale) choisis dans l’offre du lycée ;
    • une meilleure préparation à l’enseignement supérieur.
  • Une part de contrôle continu au baccalauréat (40%)
  • Un « grand oral »

La valorisation de la voie professionnelle

De nouvelles grilles horaires et de nouveaux programmes d’enseignements généraux ont été proposés durant l’année 2020. Cela concernait la 2nde professionnelle et la première année de CAP.

La transformation de la voie professionnelle se poursuit pour la première professionnelle et la deuxième année de CAP. Ainsi, la première session d’examen de CAP prenant en compte les enseignements généraux rénovés se déroulera durant l’année 2021. Les derniers aménagements, nouvelles grilles horaires élève et nouveaux programmes d’enseignements généraux rénovés seront appliqués en terminale professionnelle durant l’année 2022 pour déboucher sur la première session du nouveau bac professionnel.

La mise en œuvre du plan de valorisation de la voie professionnelle (PVVP) se poursuit et doit permettre une meilleure articulation entre les enseignements généraux et professionnels favorisant notamment la lutte contre l’illettrisme et l’innumérisme et le renforcement des compétences transversales qui traversent les champs de l’enseignement professionnel et de l’enseignement général.
Ainsi, l’installation d’une mesure pédagogique favorisant la co-intervention est mise en place dans chacune des spécialités de la voie professionnelle. Cette modalité pédagogique dans laquelle deux enseignants interviennent ensemble doit permettre aux élèves de bénéficier du double regard des disciplines générales et professionnelles sur des situations qu’ils rencontreront dans leur futur métier.

Le PVVP doit également renforcer l’approche par projets consistant, par exemple, et selon le secteur d’activités, en des objets confectionnés, des commandes d’entreprises, des études de cas. Le chef d’œuvre est une modalité de formation qui doit mener à une production pluridisciplinaire et peut être le résultat d’un travail collaboratif. Ce chef d’œuvre donne lieu à une notation avec un contrôle par notes régulièrement portées tout au long du cursus sur le livret scolaire et une présentation orale terminale qui sera mise en œuvre cette année pour l’obtention du CAP puis l’année suivante pour le bac professionnel.

Les actions éducatives de l’année

Les actions mémoire et citoyenneté

L’École a un rôle essentiel à jouer dans la transmission de la mémoire auprès des enfants et des jeunes.
Elle doit également préparer chaque élève à sa vie de citoyen par une éducation aux droits de l’Homme et aux droits de l’enfant. Le développement des actions éducatives menées autour de ces thèmes, en complément de l’enseignement d’histoire-géographie, et de l’enseignement moral et civique, a conduit à la nomination d’une référente académique « Mémoire et citoyenneté ».

Voir la rubrique Mémoire et citoyenneté.

L’enseignement de l’histoire et de la géographie

L’enseignement de l’histoire et de la géographie en Nouvelle-Calédonie a la particularité de s’appuyer sur des programmes adaptés au contexte local et régional. Depuis plus de trente ans, les élèves calédoniens peuvent ainsi réfléchir aux grandes questions qui traversent leur histoire et leur territoire.
Afin de poursuivre ce travail, deux actions seront menées au cours de l’année 2021 :

  • un séminaire réunissant des professeurs des collèges lycées d’enseignement général, technologique et professionnel afin de réfléchir aux difficultés, aux enjeux et aux perspectives liés à l’enseignement des programmes adaptés d’histoire et de géographie en Nouvelle-Calédonie ;
  • la première édition d’un concours d’histoire contemporaine calédonienne en direction des collégiens de 3e et des lycéens.

La semaine du numérique

La 1ère semaine du numérique aura lieu en début d’année du 22 au 26 février 2021.
Elle a vocation de s’adresser à tous :

  • élèves (du primaire à l’étudiant),
  • personnels en établissement (maîtres, professeurs, surveillants et CPE, personnels d’intendance et de santé-social), direction
  • parents d’élèves.

La semaine de la presse et des médias à l’école

La semaine de la presse et des médias dans l’École se déroulera du 22 au 27 mars 2021 en Nouvelle-Calédonie et vise à favoriser la rencontre entre le monde éducatif et les professionnels des médias et à développer chez les élèves une attitude critique et réfléchie vis-à-vis de l’information.

Cette année, les élèves sont invités à réfléchir sur le thème « S’informer pour comprendre le monde » qui s’articulera autour de 3 grands axes :

  • la liberté d’expression et le dessin de presse,
  • les médias scolaires
  • et les usages responsables des réseaux sociaux.

La journée du sport scolaire

La journée du sport scolaire aura lieu en Nouvelle-Calédonie le mercredi 10 mars 2021. Cette journée est l’occasion de promouvoir le développement de la pratique sportive ainsi que les valeurs du sport et de l’Olympisme à l’École.
Dans les établissements et les écoles, tout ou partie de la matinée peut être banalisée afin de permettre la conduite d’actions bénéficiant à l’ensemble des élèves ainsi que la continuité avec les activités des associations sportives se déroulant l’après-midi.

La mobilisation du plus grand nombre d’élèves des collèges/lycées et du cycle 3 du primaire est recherchée, tout comme la participation de leurs parents et de leurs enseignants.

Mise à jour : 15 février 2021

Imprimer la page Modifier la taille des caractères Modifier la taille des caractères
Dans la même rubrique