Une orientation en ULIS est proposée pour mon enfant - Vice-rectorat de la Nouvelle-Calédonie
Site du Vice-rectorat de la Nouvelle-Calédonie
Rubrique: Accueil > Politique Éducative > Besoins éducatifs particuliers > Adaptation scolaire et scolarisation des élèves en situation de handicap > Parents. > Une orientation en ULIS est proposée pour mon enfant

Une orientation en ULIS est proposée pour mon enfant

L’Unité Locale pour l’Inclusion Scolaire.

L’ULIS a trois objectifs :
- permettre la consolidation de l’autonomie personnelle et sociale du jeune ;
- développer les apprentissages sociaux, scolaires, l’acceptation des règles de vie scolaire et l’amélioration des capacités de communication ;
- élaborer et concrétiser à terme un projet d’insertion professionnelle concerté.

A qui est proposée cette orientation ?
L’orientation vers une ULIS n’est proposée qu’à des jeunes en situation de handicap pour lesquels ce dispositif semble être la solution la plus profitable.
L’objectif est de permettre à ces jeunes de suivre leur scolarité dans les meilleures conditions possibles. C’est une manière de les accompagner dans leur projet de vie !
La famille est le premier partenaire associé à cette proposition d’orientation. C’est une démarche bienveillante qui doit être expliquée aux parents. C’est ensuite vous qui déciderez de poursuivre ou non dans cette démarche. Renseignez-vous sur les ULIS qui existent et plus précisément sur celle qui pourrait être proposée à votre enfant (la plus proche de votre domicile).

Que se passe-t-il si j’accepte de poursuivre dans cette démarche d’orientation ?
Si vous validez la proposition d’orientation vers une ULIS, un dossier sera élaboré par l’équipe éducative pour présenter la candidature de votre enfant à une commission. Toute famille peut faire la demande d’assister à cette commission.

Et si mon enfant est accepté en ULIS ?
Votre enfant sera alors inscrit dans une classe de collège ou de lycée (milieu ordinaire ou SEGPA).

Son emploi du temps sera composé :
-  De certains cours avec sa classe (lorsque sa situation le permet),
-  D’autres cours avec des élèves relevant aussi du dispositif ULIS, par un enseignant spécialisé.
L’EDT et les suivis de votre enfant, sont définis par le PPS (projet personnalisé de scolarisation). Ce PPS est différent pour chaque jeune. Il est préparé par l’enseignant référent en lien avec vous et les autres partenaires.
Des AV collectives (auxiliaires de vie) font partie de l’équipe de l’ULIS.
Les élèves bénéficiant de l’Ulis participent aux activités organisées pour tous les élèves dans le cadre du projet d’établissement.
Ce sont des élèves à part entière de l’établissement scolaire, leur classe de référence est la classe ou la division correspondant approximativement à leur classe d’âge, conformément à leur projet personnalisé de scolarisation (PPS). Ils bénéficient de temps de regroupement autant que de besoin.
L’enseignant affecté sur le dispositif est nommé coordonnateur de l’Ulis. Cette fonction est assurée par un enseignant spécialisé (avec une formation pédagogique approfondie).

Qui suivra les difficultés et les progrès de mon enfant ?
Comme pour tout élève, l’ensemble de l’équipe sera mobilisée autour de votre enfant.
Vous aurez cependant un interlocuteur privilégié qui a pour mission de suivre les élèves relevant du dispositif ULIS : le coordonnateur de l’ULIS.
L’action du coordonnateur s’organise autour de 3 axes :
- l’enseignement aux élèves lors des temps de regroupement ;
- la coordination de l’Ulis et les relations avec les partenaires extérieurs ;
- le conseil à la communauté éducative en qualité de personne ressource.
Le coordonnateur de l’Ulis est un spécialiste de l’enseignement auprès d’élèves en situation de handicap, donc de l’adaptation des situations d’apprentissage aux situations de handicap. Son expertise lui permet d’analyser l’impact que la situation de handicap a sur les processus d’apprentissage déployés par les élèves.

Quel(s) « diplôme(s) » passera mon enfant ?

Tout dépend des objectifs fixés avec vous dans le PPS. L’idée est de permettre à votre enfant d’être en réussite, et pour cela il faut cibler un une formation qu’il sera en mesure de réussir.
Au collège, selon le PPS, il peut s’agir du DNB (le brevet des collèges), DNB pro, ou du CFG (certificat de formation général passé également par les élèves de SEGPA).

Et après le collège ?
Là encore, chaque enfant est unique, et cela dépendra de ses compétences à ce stade de sa scolarité.
Le plus souvent une poursuite en CAP est proposée en cohérence avec le projet du jeune. Certains de ces CAP peuvent être préparés avec l’accompagnement des dispositifs d’ULIS pro.
Notons qu’aucune orientation n’est impossible et que certains jeunes poursuivront ensuite en Bac pro si la formation leur est accessible.

Mise à jour : 16 mai 2017