Les relations éducatives entre la Nouvelle-Calédonie et l’Australie - Vice-rectorat de la Nouvelle-Calédonie

logos du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, de la République française, et du vice-rectorat


Les relations avec les pays de la région

Les relations éducatives entre la Nouvelle-Calédonie et l’Australie

Un contexte favorable

La coopération éducative entre la France et l’Australie repose sur l’accord culturel de 1977 et le partenariat stratégique de 2012 ; c’est une dimension croissante des relations bilatérales Australie-Nouvelle-Calédonie.

Les dernières années, le vice-rectorat de la Nouvelle-Calédonie a saisi différentes opportunités (négociations bilatérales, réunion du réseau français, séjours d’étude), avec l’appui de l’ambassade de France à Canberra, et en coopération étroite avec le service de coopération régionale du gouvernement, pour échanger et développer des programmes avec les partenaires australiens de l’éducation des différents États et Territoires, et notamment de l’Australie du Sud (Adelaide) et du Territoire de la capitale fédérale (Canberra).

Les actions de coopération éducative entre la Nouvelle-Calédonie et l’Australie se sont donc intensifiées les dernières années. En moyenne chaque année ce sont vingt séjours culturels, linguistiques et professionnels d’élèves et d’étudiants des établissements publics et privés sous contrat de la Nouvelle-Calédonie qui sont organisés, principalement vers les villes de la côte Est (Sydney, Melbourne et Brisbane) mais aussi vers Canberra et Adelaide, en partenariat avec des établissements scolaires australiens.
En retour les établissements de la Nouvelle-Calédonie accueillent des élèves australiens en court séjour culturel et linguistique, voire des enseignants australiens placés en situation d’observation, notamment dans le cadre d’un stage en formation continue FLE organisé par l’université de la Nouvelle-Calédonie (ESPE et centre de ressources pour les langues).

L’ouverture d’une section internationale franco-australienne en collège et lycée en Nouvelle-Calédonie ouvre une nouvelle ère de coopération éducative.

Accueil du Ministre au collège Georges Baudoux
Rencontre avec les élèves du collège G. Baudoux
Visite du ministre australien de l’éducation au collège Georges Baudoux, suite à la signature de l’accord ouvrant les sections internationales australiennes.

Les relations entre la France et l’Australie reposent sur des intérêts convergents et des positions proches sur de nombreux dossiers internationaux, notamment leur implication commune dans le Pacifique où la France est présente à travers trois collectivités dont la Nouvelle-Calédonie engagée dans des processus d’intégration régionale.
Les liens entre l’Australie et la Nouvelle-Calédonie s’ancrent dans l’histoire : aux premiers peuplements inscrits dans les temps immémoriaux, suivent les premiers contacts avec les Européens, les voyages d’exploration, les expériences coloniales. Les populations des deux pays ont combattu ensemble lors des deux conflits mondiaux du XXe siècle. Ces liens s’illustrent également par les échanges économiques (commerce de matières premières et marchandises, fréquentation touristique), culturels et sportifs, et des actions de coopération dans les domaines de l’éducation, de la sécurité civile ou militaire.

Les raisons de cette dynamique sont multiples :

1. Le français est la seconde langue étrangère la plus étudiée en Australie et l’anglais est la langue étrangère la plus enseignée dans l’enseignement secondaire en Nouvelle-Calédonie.

2. En Nouvelle-Calédonie, des séjours à caractère linguistique voient le jour dès l’école primaire voire la classe de 6e, et souvent se transforment en échanges réguliers à partir de la 4e. Les projets concernent toutes les disciplines, linguistiques d’abord, mais aussi notamment le sport, l’histoire (études des civilisations et des cultures, kanak, aborigène, océaniennes, anglo-saxonne, française…) et la géographie. De nombreux projets pluridisciplinaires sont ainsi mis en place par les établissements.

3. La Nouvelle-Calédonie mobilise des moyens financiers permettant d’alléger significativement les coûts de voyage pour les familles néo-calédoniennes. Les coûts d’un voyage vers l’Australie (ou la Nouvelle-Zélande) restent raisonnables si on les compare avec ceux d’un voyage vers l’Europe.

4. Les classes bilingues et les sections européennes se développent en Nouvelle-Calédonie, au collège et au lycée, incitant les enseignants à regarder du côté des voisins anglophones, avec pour objectif une meilleure maîtrise de l’anglais (à l’oral en particulier), et l’utilisation des TICE.

5. L’existence des jumelages de villes (comme Nouméa et Gold Coast) et d’appariements entre établissements scolaires contribue à mettre l’Australie au premier rang des échanges scolaires.

6. La présence d’assistants de langue anglaise en Nouvelle-Calédonie, originaires d’Australie, contribue chaque année à rapprocher les institutions et les établissements scolaires des deux pays.

7. Enfin, les bourses d’études attribuées par l’Australie à de jeunes calédoniens ont contribué à développer une connaissance du pays et de la langue.

8. Un domaine d’échanges entre les deux pays est actuellement encore peu exploité : celui des stages professionnels
(pour en savoir plus, consultez l’article Les procédures de visa).

Certaines actions traduisent un renforcement des liens

- L’arrangement administratif ouvrant les sections internationales australiennes dans des établissements scolaires secondaires de la Nouvelle-Calédonie a été signé à Nouméa le jeudi 3 septembre 2015 entre Monsieur Vincent Bouvier, haut-commissaire de la République représentant Madame la ministre de l’Éducation nationale, Monsieur Philippe Germain, président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, et Monsieur Christopher Pyne, ministre fédéral australien de l’éducation.
A leur côté étaient présents Madame Hélène Iékawé, membre du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie en charge de l’enseignement, Monsieur Patrick Dion, vice-recteur de la Nouvelle-Calédonie, directeur général des enseignements, ainsi que Monsieur le consul général d’Australie à Nouméa Paul Wilson.
Signature de l'accord ouvrant les sections internationales australiennes - septembre 2015

- La signature d’un protocole d’accord de coopération éducative en 2011 entre le vice-rectorat et le Département d’éducation de l’Australie Méridionale qui offre de nouvelles opportunités d’échanges entre élèves, enseignants et établissements et permet une meilleure connaissance des systèmes éducatifs respectifs ;

Séance de travail avec les responsables du programme international du département de l'Education d'Australie méridionale et visite de Balaklava High School
Séance de travail avec les responsables du programme international du département de l’Education d’Australie méridionale et visite de Balaklava High School

- Un partenariat scolaire autour de la commémoration de la Grande Guerre.
Rencontre entre les élèves du lycée Jules Garnier et de Telopea Park School
Rencontre entre les élèves du lycée Jules Garnier et de Telopea Park School autour d’un projet de commémoration de la Grande Guerre.

- La participation de lycéens de Nouvelle-Calédonie et d’Australie du Sud aux Fêtes de la science respectives.

Les élèves lauréats du lycée de Pouembout à la Fête de la science internationale d'Adelaide
Les élèves lauréats du lycée de Pouembout à la Fête de la science internationale d’Adelaide

- En partenariat avec le consulat général d’Australie à Nouméa, le vice-rectorat a proposé la projection du film Murundak, Songs of Freedom et la rencontre avec les trois artistes aborigènes du Black Arm Band, à 800 lycéens des trois provinces.

- Le vice-rectorat participe à des réunions ou séminaires autour des enjeux éducatifs et culturels en Australie.

Réunion des acteurs du réseau diplomatique français dans le Pacifique Sud (Brisbane 2014)
Réunion des acteurs du réseau diplomatique français dans le Pacifique Sud (Brisbane 2014)

Séminaire autour de l'enseignement du français en Australie (Ambassade de France à Canberra 2014)
Séminaire autour de l'enseignement du français en Australie (Ambassade de France à Canberra 2014)
Séminaire autour de l’enseignement du français en Australie (Ambassade de France à Canberra 2014)

- Participation à la conférence de la Fédération des associations de professeurs de français australiens à Melbourne (juillet 2014)

http://fatfa-aus.fipf.org/actualite/colloque-aftvfatfa-25-et-26-juillet-2014

A cette occasion, différents acteurs de l’État et de la Nouvelle-Calédonie sont intervenus :

  • Yves Jacquier (DAREIC) sur le thème « La commémoration du centenaire de la Grande Guerre : une intention mémorielle et patrimoniale transnationale, opportunité de coopération éducative et de partenariat scolaire » ;
  • Nicolas Gouletquer, chargé de coopération auprès de l’ambassade à Canberra, sur l’ensemble des actions en faveur du français en Australie, l’actualité propre à la réunion du G 20, ainsi que sur la plate-forme collaborative France-Nouvelle-Calédonie-Australie-Nouvelle-Zélande « Sharedhistories » ;
  • Jacqueline Thomas, responsable du centre de langue de l’université de la Nouvelle-Calédonie, et Jona Belo, chargée des relations internationales, ont présenté l’université d’été pour étudiants et l’offre en formation professionnelle continue pour professeurs de français (placés en stage dans les établissements secondaires publics).

Intervention de Yves Jacquier, DAREIC
Lors de ce séjour une interview a été donnée dans le cadre du programme en français de la chaîne publique multiculturelle SBS, sur le thème de la diffusion du français.

Interview des représentants du vice-rectorat et de l'université de la Nouvelle-Calédonie

Le Centre de documentation pédagogique de Nouvelle-Calédonie propose des productions utiles à l’accompagnement des programmes adaptés et à l’enseignement des langues.

http://www.cdp.nc

Mise à jour : 25 mai 2016

Imprimer la page Modifier la taille des caractères Modifier la taille des caractères