Échange collège Jean Mariotti - Taupo intermediate school - fin 2013 - Vice-rectorat de la Nouvelle-Calédonie

logos du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, de la République française, et du vice-rectorat


La valorisation des actions

Échange collège Jean Mariotti - Taupo intermediate school - fin 2013

Le partenariat avec le Taupo Intermediate School

Ce voyage scolaire s’inscrit dans le prolongement d’un jumelage entre NOUMEA et TAUPO initié par le maire de Nouméa, Jean LEQUES. Ce partenariat entre le collège Jean MARIOTTI et TAUPO INTERMEDIATE SCHOOL existe depuis 2007 et c’était donc le 7e échange.

Nous avons reçu un excellent accueil de TAUPO INTERMEDIATE SCHOOL avec une cérémonie maori préparée par les élèves du collège en présence de tous les élèves néo-zélandais, du Principal et du maire de TAUPO. Nos élèves leur ont présenté une petite pièce de théâtre, extrait d’un texte de Jean MARIOTTI, en anglais et en français. Le collège de Taupo a organisé les sorties et s’est chargé de la réservation des hébergements. Les familles ont été très impliquées grâce à une bonne préparation du professeur de français de TAUPO, Colleen WESTERMAN.

Le partenariat avec TAUPO INTERMEDIATE SCHOOL est extrêmement précieux.

Cérémonie d'accueil de TAUPO INTERMEDIATE SCHOOL Pièce de théâtre présentée par nos élèves

Le déroulement du séjour

Le groupe comprenait 27 élèves de cinquième qui ont été accueillis par des élèves du même âge à TAUPO.

Le séjour en Nouvelle-Zélande a duré 10 jours, soit 4 jours sur les vacances de la 4e période et 5 jours sur temps scolaire en Nouvelle-Calédonie (vendredi 01/11 étant férié). Le séjour s’est organisé de la manière suivante :

  • 2 journées de voyage
  • 2 journées à l’école où ils ont suivi leur correspondant dans leurs activités.
  • 3 journées de visite. Nous avons visité Taupo, ses chutes d’eau et son "Volcanic Center". Nous sommes également allés à Rotorua pour visiter l’Agrodome (présentation des différents types d’élevage en Nouvelle-Zélande) et le centre culturel de Te-Puia (centre de culture maori et fumerolles). Nous sommes enfin allés à Auckland et avons visité la Sky Tower.
  • 3 journées complètes en famille (soit le week-end des 26-27 /10 prolongé par le 28/10 férié en Nouvelle-Zélande)

Centre culturel de Te-Puia à Rotorua Huka Falls à Taupo
Fumerolles à Te-Puia, Rotorua Atelier de tissage de Te-Puia à Rotorua

Le bilan de l’échange

Cet échange s’est révélé très positif pour les élèves. Il s’appuie sur des points essentiels tels que :

  • L’immersion en famille. Les élèves ont dû s’appuyer sur leurs connaissances en anglais pour se faire comprendre et échanger avec les familles.
  • L’inclusion dans les classes du collège d’accueil. Les élèves ont découvert un système scolaire différent avec un autre aménagement de la journée et des activités nouvelles pour eux (atelier de cuisine, de couture, de sculpture).
  • La découverte de la culture néo-zélandaise. Nous avons assisté dans le centre culturel maori de Te Puia à un spectacle de chants et de danses maori qui a impressionné les élèves qui ont également assisté à des ateliers de tressage et de sculpture.
  • La découverte de la géographie néo-zélandaise et en particulier d’un nouveau climat pour eux et une forte activité volcanique méconnue en Nouvelle-Calédonie.
  • La découverte d’un destin commun. Les élèves ont pu apprécier le multiculturalisme de la Nouvelle-Zélande.

Du point de vue personnel, cela leur a également permis de développer des savoirs –être appartenant au socle commun de compétences tels que :

  • Une plus grande autonomie et une plus grande confiance en eux
  • L’acceptation des différences et le respect de l’autre
  • Une plus grande ouverture d’esprit

Participation à un atelier de fabrication au collège de Taupo

En conclusion

Les élèves ont énormément apprécié cet échange. Pour plusieurs d’entre eux, c’était le premier voyage scolaire et le premier voyage sans les parents.

La Nouvelle-Calédonie et la Nouvelle-Zélande ont une histoire qui présente des similitudes. La découverte d’un biculturalisme totalement assumé en Nouvelle-Zélande permettra à nos élèves de se forger une identité calédonienne. Cela permet aussi un rayonnement de la culture française dans le Pacifique.

Pour toutes ces raisons, il est important que cet échange perdure.

Aéroport de la tontouta

Mise à jour : 4 juillet 2014

Imprimer la page Modifier la taille des caractères Modifier la taille des caractères
Dans la même rubrique