Les relations éducatives Nouvelle-Calédonie – Japon - Vice-rectorat de la Nouvelle-Calédonie

logos du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, de la République française, et du vice-rectorat


Les relations avec les pays de la région

Les relations éducatives Nouvelle-Calédonie – Japon

Le contexte


Les liens entre le Japon et la Nouvelle-Calédonie s’ancrent dans l’histoire (participation de nombreux japonais à la mise en valeur coloniale depuis 1892 (jusqu’en 1941), mariages mixtes, échanges culturels) ; ils s’expliquent aussi par la proximité géographique et les échanges économiques (exportations de nickel et de produits agricoles, liaisons aériennes et fréquentation touristique).

Trois communes sont jumelées à des municipalités japonaises : l’île des Pins avec Matsushima (Miyagi), Lifou avec Rifu (Miyagi) et La Foa avec Tsuruoka (Yamagata). Un jumelage est prévu entre les communes de Poindimié et Nago (Okinawa). Les villes de Nouméa et de Tachikawa entretiennent des relations anciennes notamment à travers l’organisation de marathons internationaux. Des associations existent en Nouvelle-Calédonie (Association des Japonais résidant en Nouvelle-Calédonie, Amicale japonaise, Association des professeurs de japonais pour la promotion de la langue et la culture japonaise, Association des descendants d’Okinawa…), des clubs, une école de soutien et une école pour enfants japonais résidant en Nouvelle-Calédonie.

Le Japon est représenté en Nouvelle-Calédonie par Madame Marie-Jo Michel, Consule honoraire.

Le japonais compte parmi les langues étrangères les plus enseignées dans l’enseignement secondaire en Nouvelle-Calédonie ; cette discipline linguistique est principalement enseignée en LV2 et présentée à l’écrit et l’oral au baccalauréat. En 2015, 2090 élèves néo-calédoniens suivent un cours de japonais en établissement.

Chaque année, des voyages linguistiques et culturels d’élèves néo-calédoniens ou l’accueil d’élèves ou d’étudiants japonais sont organisés.

Le vice-rectorat et le Centre de documentation pédagogique participent à l’édition d’ouvrages pour l’enseignement du japonais ; ils relayent ou accompagnent des actions des partenaires institutionnels (commémoration des 102 ans de la présence japonaise en Nouvelle-Calédonie).

Le vice-rectorat, l’Université de Nouvelle-Calédonie et le CREIPAC agissent dans le cadre de partenariats avec différentes institutions éducatives japonaises et en lien avec le Service d’action culturelle et de coopération de l’Ambassade de France au Japon.

La dynamique actuelle

La dynamique linguistique

  • En 2010, une enquête nationale signalait que 33% des élèves suivant un enseignement de japonais étaient résidents en Nouvelle-Calédonie. En 2013 le nombre d’élèves s’élève à 2326.
    Il faut noter une augmentation régulière des effectifs en collège depuis 2011.
  • En Nouvelle-Calédonie, actuellement, l’enseignement est réparti sur 28 établissements publics et privés (18 collèges et 10 lycées).
  • Au vice-rectorat, Mme Anne Le Bail est chargée de mission d’inspection et d’animation pédagogique et coordonnatrice du réseau Colibri Nouvelle-Calédonie-Japon pour l’échanges de lycéens, en coordination avec le Délégué académique aux relations européennes internationales et à la coopération (DAREIC).
  • Dans le cadre du programme national, à compter de mars 2014, deux assistants de langue japonaise seront recrutés par le vice-rectorat, en lien avec le service d’action culturelle et de coopération de l’Ambassade de France au Japon.



Voyage scolaire des élèves de
4ème et 3ème du collège de La Foa - séjour à Tsuruoka - 2010.

Les mobilités d’élèves apprenantes

- Les partenariats scolaires

Partenariats scolaires 2012
Établissements de Nouvelle-Calédonie Établissements JaponaisVilles/Etat
Collège de La Foa Daïtchi High School Tsuruoka
Collège Francis Carco Daïsan High School Hachinoé
Collège Georges Baudoux Tachikawa Daïyon High School Tachikawa / Tokyo

Le vice-recteur au collège de Yagagi Ives Melet et Paul Néaoutyine au collège de Yagagi

Le vice-recteur et le maire de Poindimié à la rencontre de la communauté éducative du collège de Yagagi (en lien avec le collège de Poindimié) en 2011.

- Les séjours culturels et linguistiques

Les échanges avec des élèves japonais et les séjours au Japon sont des facteurs de motivation pour les apprentissages linguistiques et la seule opportunité de vivre une expérience en immersion culturelle pour les élèves de Nouvelle-Calédonie. En retour, des délégations d’élèves japonais sont reçues dans les établissements de la Nouvelle-Calédonie.

Les lycéens dans la salle de sabre japonais
Un groupe de lycéens et leurs professeurs dans une salle de sabre japonais lors d’un séjour au Japon en 2012.

- Le réseau Colibri

Le réseau néo-calédonien-japonais des lycées - Colibri a été créé en décembre 2012, suite à la signature d’une charte entre le vice-rectorat et l’Ambassade de France à Tokyo.

http://rncjl-colibri.weebly.com/

Ce réseau facilite les procédures d’adhésion des établissements néo-calédoniens mais également l’organisation des échanges en tenant compte des spécificités des calendriers scolaires. Parallèle au réseau Colibri France-Japon, le réseau néo-calédonien-japonais - Colibri est coordonné côté Japon par Madame Taeko Otsuki et côté calédonien par Madame Anne Le Bail, chargée de mission, avec le soutien de l’Association pour Promouvoir la Langue et la Culture Japonaise en Nouvelle-Calédonie.

Dans le cadre des échanges Colibri, les correspondants japonais sont accueillis en mars de chaque année afin que les départs du Japon, tant vers la France que vers la Nouvelle-Calédonie soient synchronisés, tandis que les élèves néo-calédoniens partent en séjour au Japon en juin.

Dix Japonais et dix Néo-Calédoniens ont participé à cet échange en 2015.
Cinq lycées de Nouvelle-Calédonie sont membres du réseau : Lapérouse, Grand Nouméa, jules Garnier, Blaise Pascal et Apollinaire Anova.


M. Jean-Charles Ringard-Flament, vice-recteur de la Nouvelle-Calédonie, Mme Marie-Josée Michel Consule honoraire du Japon, Mme Anne Le Bail- Garreau chargée de mission et coordonnatrice du réseau colibri Nouvelle-Calédonie et Mme Atsuko Delrieu représentant l’association pour la promotion de la langue et de la culture japonaises en Nouvelle-Calédonie, avec M. Tachibanaki Yoshinori fondateur du réseau Colibri et son épouse, à l’issue d’un temps d’échange autour du programme Colibri au vice-rectorat le lundi 14 mars 2016.

- L’accueil d’étudiants japonais

Dans le cadre d’un séjour au Centre de Rencontres et d’Echanges Internationaux du Pacifique (CREIPAC), huit étudiants de l’université MEIJI accompagnés par Madame Florence Ogawa, professeure, ont été accueillis en immersion aux lycées Lapérouse et du Grand Nouméa. Cette expérience doit être renouvelée.

- La participation de lycéens japonais à la Fête de la science internationale en 2012

Trois élèves et leur professeure japonaise Madame Taeko Otsuki du lycée Sainte-Ursule de Sendaï ont participé à la fête de la science internationale organisée par l’Association Symbiose et le vice-rectorat en Nouvelle-Calédonie. Le Lycée Sainte-Ursule est l’un des plus engagés dans l’enseignement du français.

Les autres partenaires du vice-rectorat

  • L’Asian-Pacific Children’s Convention (APCC) de Fukuoka
    Chaque année (depuis 1990) de jeunes collégiens sont invités à participer à une rencontre interculturelle au Japon. Cette action, organisée dans le cadre d’une convention entre le vice-rectorat et l’Asian-Pacific Children’s Convention (APCC) de la ville de Fukuoka, a permis jusqu’à ce jour à 182 collégiens et professeurs néo-calédoniens de bénéficier de cette expérience en immersion. Après le collège Georges Baudoux en 2013, c’est le collège Jean Fayard qui a pris le relai de l’accueil de la délégation de Fukuoka en Nouvelle-Calédonie et de la participation à la convention de Fukuoka en 2014.
    Consultez le site internet du dispositif APC.

La délégation des jeunes de la ville de Fukuoka
Cérémonie d'accueil au collège de Katiramona
Accueil des représentantes de la ville de Fukuoka par le vice-recteur Patrick Dion
Les élèves du collège de Katiramona s'apprêtent à représenter la Nouvelle-Calédonie

En 2014, deux actions traduisent le dynamisme des relations entre l’APCC et le vice-rectorat : le vice-rectorat et le collège de Katiramona ont reçu une nouvelle délégation de 15 élèves et 3 accompagnateurs de la ville de Fukuoka, et le collège de Katiramona sera représenté par 4 élèves et un professeur accompagnateur lors de la 26e convention pour la jeunesse. Ces échanges interculturels reposent sur une immersion en famille et en établissement scolaire.

  • Le Fukuoka Foreign Language College

Pour permettre le lancement de l’enseignement du japonais au collège de Poindimié en Province Nord, une professeure de japonais a été missionnée pour dix mois par l’Institut des langues de Fukuoka en 201, puis en 2012. Par ailleurs, le directeur de l’Institut a participé à Nouméa au salon des étudiants en 2012 pour présenter et promouvoir la carte de formation de son établissement qui pourrait intéresser les étudiants néo-calédoniens désireux d’améliorer leurs compétences linguistiques.

Les autres partenariats impliquant des acteurs de la Nouvelle-Calédonie

  • L’Université de Nouvelle-Calédonie (UNC) a deux conventions de partenariat avec des universités japonaises : l’Université de Ryukyu située à Okinawa et l’Université Tokai, initiée suite à la visite annuelle du bateau école Bosei Maru. L’organisation de la mobilité étudiante est difficile : peu d’étudiants japonais parlent le français, le japonais n’est pas enseigné à l’UNC et les calendriers sont sensiblement différents. L’UNC pourrait proposer des cours de français dans le cadre du futur Centre de langues voire des cours en enseignements contextualisés (histoire).
  • Le CREIPAC reçoit des apprenants japonais de trois universités : Meiji, Waseda et Aichi.

Les cerisiers en fleurs à Tokyo

Mise à jour : 23 mars 2016

Imprimer la page Modifier la taille des caractères Modifier la taille des caractères